Grand prix de l’humour noir 1990- pascal@pascalsamain.be

Accueil > 1990- les trous de la rue lartoil - mon premier livre > UN EXTRAIT DU LIVRE

Oxoctet

UN EXTRAIT DU LIVRE

dimanche 5 octobre 2003, par Pascal Samain

"Le petit Ducoron devient à son tour adulte. LUI AUSSI GRANDIT. Mais il quitte le chemin que la famille Ducoron s’est tracé : il clame haut, il clame fort, il clame haut et fort qu’il n’est pas membre de cette famille, du moins le suppose-t-il, un peu plus bas, à voix feutrée.

Il dit : je ne suis pas un Ducoron. Il ne supporte pas la perspective d’une vie où toujours toujours et en toute circonstances, les tiers le considéreront comme un Ducoron.
Ses amis lui expliquent que peut-être... la défaillance des modèles masculins... au cours de son enfance... sont, tout bien considéré, pour quelque chose ou autre chose dans cette volonté de briser la lignée.
Ils l’appellent familièrement le petit Ducoron. Ils persistent et le surnomment :
le petit Ducoron, le court Ducoron, le bref Ducoron, le réduit Ducoron, le sommaire Ducoron, le succinct Ducoron, l’exigu Ducoron, l’extrait Ducoron, l’imperceptible Ducoron, l’impondérable Ducoron, le transitoire Ducoron, l’abrégé Ducoron, le resserré Ducoron, l’étroit Ducoron, le rikiki Ducoron, le modique Ducoron, le corpusculaire Ducoron, le moléculaire Ducoron, le temporaire Ducoron, l’atomique Ducoron, ou le petit Ducoron.
Ils referment alors le dictionnaire des synonymes, se donnent de grandes tapes dans le dos et demandent à leur ami Ducoron ce qu’il a préparé comme tambouille :
- Des macaronis au jambon et au fromage ah ah !
Et touillant dans la marmite, le grand petit Ducoron se persuade que toujours toujours il refusera d’engrosser ce nom de famille."

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?